Nous sommes des scientifiques de données ayant à coeur les enjeux de demain, et qui croient au rôle central de la culture et des médias dans notre résilience en tant que société.

Gaëlle Ramboanasolo

Je suis passionnée par les arts et la culture. Détenant une M.Sc. en intelligence d’affaires, j’ai d’abord été analyste de données pour des institutions culturelles telles que la Société de la Place des Arts à Montréal et Bandsintown. J’y ai développé une expertise en stratégie de données et en développement d’outils basés sur la science des données pour le secteur artistique. J’ai ensuite décidé de co-fonder Gradiant afin d’apporter mes connaissances et compétences au service de la culture, de l’inclusion, de la démocratie : des causes qui m’interpellent.

Engagée pour la diversité dans les STIM, j’ai également le plaisir de partager ma passion en enseignant au Collège la Cité d’Ottawa et en soutenant l’avancement des femmes dans ces secteurs à travers mes engagements ponctuels auprès du MMFC et de Women in AI.

Jonas Isenegger

Titulaire d’un M.Sc. en Intelligence d’Affaires de HEC Montréal, j’ai débuté ma carrière dans l’industrie du tourisme en axant mes efforts sur la gestion du cycle de vie des clients. Ma spécialité résidait dans l’implémentation de modèles prédictifs et d’outils analytiques pour améliorer l’expérience du voyageur «Envoyer la bonne offre, au bon moment, à la bonne personne».

En 2019, j’ai co-fondé Gradiant avec pour mission d’utiliser la science des données pour aider les organisations dédiées au bien commun à accroître leur résilience et maximiser leur impact. Gradiant se consacre à démocratiser la science des données, contribuant ainsi au progrès social, culturel et environnemental.

Ce qui me passionne aujourd’hui, c’est de mettre mes compétences en IA et en science des données au service de projets à forte valeur sociale et culturelle.

Notre Mantra

Voici les grands principes qui guident la raison d’être de l’organisation et des projets que nous menons.

La science de données comme outil, et non comme fin.

Nous ne croyons pas au solutionnisme technologique. “Tout ce qui est possible n’est pas nécessaire”. Nous développons des solutions qui font du sens et pour lesquelles l’introduction d’outils reposant sur l’a science de données est utile et démontrée.

 

Le projet s’inscrit dans une logique d’impact social.

Que ce soit pour démocratiser la compréhension des opportunités et des menaces de l’intelligence artificielle, ou pour développer des outils qui permettront à la société de développer une plus grande résilience, nos projets s’inscrivent dans une logique d’impact.

 

Le projet pique la curiosité.

Le projet permet d’explorer de nouvelles avenues d’utilisation de l’intelligence artificielle. Il appelle à appliquer une diversité d’outils et de modèles de façon originale, et stimule les esprits et les conversations.